Syrphe porte-plume – Sphaerophoria scripta

Macro d’insectes : Le syrphe porte-plume – Sphaerophoria scripta

Le Syrphe porte-plume, Sphaerophoria scripta (Sphaerophore notée) est un diptère européen de la famille des syrphidés. Le Syrphe porte-plume est caractérisé par son abdomen allongé, en général plus que les ailes; ce qui n’est pas le cas chez le syrphe ceinturé (Episyrphus balteatus). Avec une taille avoisinant les 10 millimètres de long, un migrateur observable d’avril à novembre, se reproduit très rapidement en une année : son cycle complet de reproduction ne dure que seize jours.

Comme les coccinelles, les larves du syrphe sont connues pour lutter contre les pucerons. L’adulte, une femelle récoltant du nectar sur ce diapo, a une pointe à l’extrémité de son abdomen. Elle pont entre 500 et 1000 oeufs généralement sur des plantes herbacées.

Le syrphe porte-plume - Sphaerophoria scripta
Syrphe porte-plume – Sphaerophoria scripta récoltant du nectar

Le Syrphe porte-plume (Sphaerophoria scripta) : un imitateur inoffensif au service de la nature

Le Syrphe porte-plume, également connu sous le nom scientifique Sphaerophoria scripta, est un insecte diptère de la famille des Syrphidés. Loin d’être un redoutable moucheron, ce petit syrphe aux allures de bourdon joue un rôle crucial dans la préservation des écosystèmes. Partons à la découverte de cet imitateur hors pair et explorons ses caractéristiques uniques et son importance écologique.

Un champion du camouflage

Le Syrphe porte-plume se pare d’une livrée qui rappelle étrangement celle d’un bourdon et sa taille varie entre 9 et 12 millimètres. Son abdomen jaune vif barré de bandes noires épaisses mime parfaitement le corps d’un hyménoptère bien plus menaçant. Cette stratégie de mimétisme défensif permet au syrphe de tromper les prédateurs, tels que les oiseaux insectivores, qui le confondent avec un redoutable bourdon et renoncent ainsi à l’attaquer.

Un vol stationnaire et paisible

Doté d’ailes transparentes et puissantes, le Syrphe porte-plume est capable d’effectuer un vol stationnaire remarquable. En « planant » au-dessus des fleurs, il peut butiner tranquillement le nectar, tout comme le ferait un colibri. Ce vol stationnaire lui permet d’atteindre le cœur des fleurs et d’en extraire efficacement le précieux nectar dont il se nourrit.

Le syrphe porte-plume - Sphaerophoria scripta
Syrphe porte-plume – Sphaerophoria scripta récoltant du nectar

Un allié précieux des jardiniers

Contrairement aux abeilles qui s’intéressent principalement au nectar, le Syrphe porte-plume, lui, est friand de pollen. En visitant les fleurs pour se nourrir, il participe activement à la pollinisation des plantes, contribuant ainsi au bon développement et à la reproduction de nombreuses espèces végétales. De ce fait, le Syrphe porte-plume est un allié précieux des jardiniers et des agriculteurs, favorisant la santé et la productivité de leurs cultures.

Un redoutable chasseur de pucerons

Le Syrphe porte-plume ne se contente pas d’être un pollinisateur efficace. A l’état larvaire, il joue un rôle important dans la lutte contre les nuisibles des jardins. En effet, les larves de syrphes sont des prédateurs voraces de pucerons. Se déplaçant activement sur les plantes infestées, elles dévorent des quantités impressionnantes de pucerons, contribuant ainsi au contrôle naturel de ces populations d’insectes ravageurs.

Un insecte fragile face aux menaces

Malgré son importance écologique, le Syrphe porte-plume est un insecte fragile. L’utilisation intensive de pesticides dans l’agriculture et les jardins représente une menace importante pour sa survie. Ces produits chimiques empoisonnent non seulement les pucerons, mais également les syrphes et d’autres insectes bénéfiques.

Sphaérophore notée
Sphaerophore notée ou Syrphe porte-plume – Sphaerophoria scripta

Conclusion

Loin d’être un simple imitateur inoffensif, le Syrphe porte-plume est un acteur clé du bon fonctionnement des écosystèmes. Pollinisateur efficace et chasseur redoutable de pucerons, il joue un rôle essentiel dans la santé des jardins et des cultures. En protégeant les syrphes et en favorisant leur présence, nous contribuons à la préservation de la biodiversité et à la mise en place de méthodes de jardinage plus respectueuses de l’environnement.

 

Episyrphus balteatus – Syrphe ceinturé sur chicorée

Rigobert T.
Suivez-moi !

J'aime... et je partage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Réalisations similaires

Otites jucunda - Accouplement d'Otites élégantes

Otites jucunda – Accouplement d’Otites élégantes

Araniella cucurbitina - Araignée courge

Araniella cucurbitina – Araignée courge, Épeire concombre

Chenille de la Linariette - Calophasia lunula

Chenille de la Linariette – Calophasia lunula

Nous avons placé des cookies sur votre ordinateur pour améliorer ce site Web. Lire la politique de cookies
Oui, J'accepte les cookies