Rana temporaria – la Grenouille rousse

Photo animalière : Rana temporaria – la Grenouille rousse

La Grenouille rousse, Rana temporaria, est un amphibien de la famille des Ranidae qui mesure entre 50 et 65 millimètres comme ce modèle trouvé dans une plaine. L’espèce peut se rencontrer jusqu’à 2600 mètres et se reconnaît grâce à la tache brune qui s’étend de l’avant à l’arrière de l’oeil. Les adultes que l’on peut rencontrer en haute altitude atteignent parfois les 10 centimètres. La femelle est généralement plus grosse que le mâle.

Cette grenouille rousse est active de jour comme de nuit mais elle reste cachée les jours de forte chaleur. La femelle de la grenouille rousse peut pondre jusqu’à 4500 oeufs que le mâle féconde au fur et à mesure qu’elle les dépose. Au bout de deux à trois semaines, et en fonction de la température, donnent naissance à des têtards.

Rana temporaria - la Grenouille rousse
Rana temporaria – la Grenouille rousse

La grenouille rousse, une amphibie remarquable adaptée à son environnement

La Grenouille rousse (Rana temporaria), est une espèce d’amphibien répandue en Europe et en Asie. Elle se distingue par sa robustesse, sa grande capacité d’adaptation et son rôle écologique important dans les zones humides.

Description et habitat

La Grenouille rousse présente un corps trapu d’une taille moyenne de 5 à 10 cm, avec une peau lisse et humide de couleur variable allant du brun-jaune au vert, souvent marbrée de taches brunes ou noires. Son dos est marqué par deux plis dorsolatéraux parallèles. Elle possède de puissantes pattes postérieures lui permettant de sauter de grandes distances, ainsi que des yeux globuleux et un tympan bien visible derrière chaque œil.

L’habitat de la Grenouille rousse est vaste et comprend une variété de milieux humides, tels que les forêts, les prairies, les marais, les étangs et les fossés. Elle apprécie les zones ensoleillées avec un accès à l’eau douce pour sa reproduction et son développement.

Cycle de vie et reproduction

La Grenouille rousse a un cycle de vie fascinant qui se déroule en deux phases distinctes : aquatique et terrestre. Au printemps, les adultes quittent leurs quartiers d’hiver et se rassemblent dans les plans d’eau pour se reproduire. Les mâles, plus petits que les femelles, chantent pour attirer les femelles. Les femelles pondent des chapelets d’œufs enrobés de gelée, formant des masses gélatineuses appelées « sphagnum« .

Rana temporaria - la Grenouille rousse
Rana temporaria – la Grenouille rousse

Après quelques jours, les œufs éclosent et les larves, appelées têtards, se développent dans l’eau. Elles se nourrissent de végétaux et de petits invertébrés. Au cours de leur métamorphose, les têtards perdent leurs branchies et leur queue, développent des pattes et des poumons, et se transforment en grenouilles terrestres.

Comportement et alimentation

La Grenouille rousse (Rana temporaria) est un animal carnivore qui se nourrit principalement d’insectes, de vers, de limaces et d’araignées. Elle chasse à l’affût, attendant sa proie patiemment avant de la capturer d’un coup de langue rapide et visqueuse.

Rôle écologique et menaces

La Grenouille rousse joue un rôle crucial dans les écosystèmes dont elle fait partie. En tant que prédateur, elle régule les populations d’insectes et d’autres invertébrés. Elle constitue également une source de nourriture importante pour les serpents, les oiseaux et les mammifères carnivores.

Malheureusement, la Grenouille rousse (Rana temporaria) est confrontée à de nombreuses menaces, telles que la perte et la fragmentation de son habitat, la pollution, l’utilisation de pesticides et les maladies. La disparition des zones humides est un facteur majeur de son déclin.

Rana temporaria - la Grenouille rousse
Rana temporaria – la Grenouille rousse

Conclusion

La Grenouille rousse est une espèce fascinante et importante qui mérite notre attention et notre protection. En préservant ses habitats et en luttant contre les menaces qui pèsent sur elle, nous pouvons contribuer à la conservation de cette grenouille emblématique et à la santé des écosystèmes dont elle dépend.

Le Hérisson commun – Erinaceus europaeus

Rigobert T.
Suivez-moi !

J'aime... et je partage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Réalisations similaires

Otites jucunda - Accouplement d'Otites élégantes

Otites jucunda – Accouplement d’Otites élégantes

Araniella cucurbitina - Araignée courge

Araniella cucurbitina – Araignée courge, Épeire concombre

Chenille de la Linariette - Calophasia lunula

Chenille de la Linariette – Calophasia lunula

Nous avons placé des cookies sur votre ordinateur pour améliorer ce site Web. Lire la politique de cookies
Oui, J'accepte les cookies