Araniella cucurbitina – Araignée courge, Épeire concombre

Macro d’insectes divers : Araniella cucurbitina – Araignée courge ou Épeire concombre

Araniella cucurbitina, l’Araignée courge ou Épeire concombre est une araignée verte de la famille des Araneidae qui se rencontre dans nos parcs et jardins. Elle se caractérise par son abdomen vert pistache marqué par quatre points noirs sur chaque côté. Le mâle, plus petit (35 à 45 millimètres) que la femelle dont la taille varie entre 45 et 50 millimètres.

Araniella cucurbitina - Araignée courge
Araniella cucurbitina – Araignée courge ou Épeire concombre

Araniella cucurbitina : l’Araignée courge, un joyau vert des jardins

L’araignée courge, également connue sous le nom d’Épeire concombre (Araniella cucurbitina), est une araignée commune des jardins et des vergers d’Europe et d’Asie du Nord. Appréciée pour sa beauté et son caractère inoffensif, elle fascine par sa toile orbitaire symétrique et ses couleurs vives, dominées par un vert éclatant. Loin d’être effrayante, cette petite araignée joue un rôle important dans l’équilibre des écosystèmes en tant que prédateur naturel des insectes nuisibles.

Description

  • Taille: L’araignée courge présente un dimorphisme sexuel marqué. Les femelles, plus grandes, mesurent environ 7 à 10 mm de long, tandis que les mâles atteignent 4 à 5 mm.
  • Corps: Son corps est allongé et cylindrique, d’un vert vif avec des motifs noirs sur l’abdomen. Les pattes, longues et fines, sont également vertes.
  • Toile: L’araignée courge tisse une toile orbitaire circulaire, généralement installée dans les buissons, les herbes hautes ou entre les branches des arbres. La toile est décorée de fils de soie en zigzag, appelés « guttules », qui réfléchissent la lumière et donnent à l’ensemble un aspect scintillant.

Comportement

L’Araignée courge est un prédateur nocturne. Elle reste cachée pendant la journée et sort la nuit pour chasser. Sa toile orbitaire capture une variété d’insectes volants, tels que des mouches, des moustiques et des papillons. L’araignée est très agile et se déplace rapidement sur sa toile. Lorsqu’une proie est piégée, l’araignée l’enveloppe dans de la soie et l’injecte avec son venin pour la paralyser et la digérer.

Araniella cucurbitina - Araignée courge
Araniella cucurbitina – Araignée courge ou Épeire concombre

Reproduction

La reproduction de l’Araignée courge (Araniella cucurbitina) a lieu à l’automne. Les femelles construisent des cocons sphériques en soie blanche dans lesquels elles pondent leurs œufs. Les œufs passent l’hiver et éclosent au printemps suivant. Les jeunes araignées quittent le cocon et partent à la recherche de leur propre territoire pour construire leur toile.

Rôle écologique

L’Araignée courge joue un rôle important dans l’écosystème en régulant les populations d’insectes volants. Elle est également une source de nourriture pour d’autres prédateurs, tels que les oiseaux et les chauves-souris.

Intérêt pour l’homme

L’Araignée courge (Araniella cucurbitina) est inoffensive pour l’homme. Sa morsure peut causer une légère douleur et une rougeur, mais elle n’est pas dangereuse. En fait, cette araignée est plutôt appréciée des jardiniers car elle aide à contrôler les populations d’insectes nuisibles.

Menaces

Les principales menaces pesant sur l’Araignée courge sont la perte d’habitat due à l’urbanisation et à l’utilisation de pesticides. Le changement climatique pourrait également avoir un impact négatif sur ses populations.

Conservation

La conservation de l’Araignée courge (Araniella cucurbitina) passe par la préservation de ses habitats naturels, tels que les jardins, les parcs et les lisières de bois. Il est également important de limiter l’utilisation des pesticides et de favoriser des pratiques de jardinage respectueuses de l’environnement.

Araniella cucurbitina - Araignée courge
Araniella cucurbitina – Araignée courge ou Épeire concombre

Conclusion

L’araignée courge (Araniella cucurbitina), avec son abdomen vert vif et sa toile gracieuse, est un élément fascinant de la biodiversité de nos jardins. Loin d’être une nuisance, elle joue un rôle important dans l’équilibre des écosystèmes en tant que prédateur naturel des insectes nuisibles. En préservant ses habitats et en adoptant des pratiques respectueuses de l’environnement, nous pouvons contribuer à la survie de cette petite araignée précieuse pour les générations futures.

Araignée-crabe – (Misumena vatia)

Rigobert T.
Suivez-moi !

J'aime... et je partage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Réalisations similaires

Otites jucunda - Accouplement d'Otites élégantes

Otites jucunda – Accouplement d’Otites élégantes

Chenille de la Linariette - Calophasia lunula

Chenille de la Linariette – Calophasia lunula

Orthosia miniosa - chenille de l'Orthosie rougeoyante

Orthosia miniosa – chenille de l’Orthosie rougeoyante

Nous avons placé des cookies sur votre ordinateur pour améliorer ce site Web. Lire la politique de cookies
Oui, J'accepte les cookies